République française Ministère de la culture et de la communication - Direction générale des médias et des industries culturelles - www.dgmic.culture.gouv.fr
 
accueil presse écrite audiovisuel services en ligne industries culturelles la ddm
 

Le dispositif d’élimination des imprimés et journaux gratuits

Dernière mise à jour le 1er/03/2010

La contribution financière à la collecte, à la valorisation et à l’élimination des déchets d’imprimés doit être opérée auprès de l’organisme de contribution agréé en la matière, Ecofolio. Les éditeurs de presse payante et de presse d’information ne comportant pas plus de deux tiers de leur surface rédactionnelle de publicité ne sont pas soumis à une telle obligation. Celle-ci incombe uniquement aux éditeurs de presse gratuite d’annonces.

L’Association des maires de France réclamait depuis plusieurs années que les producteurs d’imprimés gratuits non adressés (« Courriers Non Adressés » dits « COUNA ») contribuent à financer le traitement des déchets que leur activité contribue à engendrer. Le coût de ce traitement pèse en effet, pour l’essentiel, sur les communes pour qui il représente une charge financière de plus en plus lourde.

Un dispositif en ce sens a été institué par l’article 20 de la loi n° 2003-1312 du 30 décembre 2003. Le texte initial a depuis été modifié par l’article 61 de la loi n° 2004-1485 du 30 décembre 2004 de finances rectificative pour 2004 puis par l’article 84 de la loi n°2007-1822 du 24 décembre 2007.

Si la presse d’information est exclue de ce dispositif, tel n’est pas le cas de la presse gratuite d’annonces qui constitue une diversification importante pour les entreprises de presse, notamment de presse quotidienne régionale.



imprimer
Publication des annonces légales
La commission des droits d’auteur des journalistes (CDAJ)
L’aide exceptionnelle au bénéfice des diffuseurs de presse spécialistes et indépendants
Les Etats généraux de la presse écrite
Ressources en ligne

Lettre d'information | Liens | Contacts | Mentions légales | Poste(s) à pourvoir
Direction générale des médias et des industries culturelles - Ministère de la culture et de la communication