République française Ministère de la culture et de la communication - Direction générale des médias et des industries culturelles - www.dgmic.culture.gouv.fr
 
accueil presse écrite audiovisuel services en ligne industries culturelles la ddm
 
:: La télévision numérique terrestre (TNT)

L’offre des chaînes

Dernière mise à jour le 12/05/2009

Aux côtés des chaînes publiques (Groupe France Télévisions et groupe ARTE) et de celles des groupes éditeurs des trois chaînes privées hertziennes existantes (TF1, M6 et Canal+), l’offre de la télévision numérique terrestre (TNT) comporte des chaînes de groupes (AB, Bolloré, Lagardère, NRJ, Nextradio) qui n’étaient pas présents dans la télévision ou uniquement sur le câble et le satellite.

La TNT a été lancée le 31 mars 2005 avec une offre de 14 chaînes gratuites. Cette offre a été étendue en novembre 2005 à 18 chaînes gratuites et enrichie par des chaînes locales (voir le dossier sur les chaînes locales). Cette offre de chaînes gratuites est également complétée depuis le 30 octobre 2008 par la diffusion en haute définition des chaînes France 2, TF1, M6 et ARTE (voir le dossier télévision haute définition).

Par rapport à l’offre analogique, l’offre de service public s’enrichit :
-  d’une diffusion sur un canal plein 24h/24 de chacune des chaînes France 5 et ARTE ;
-  de la diffusion d’un nouveau programme, France 4 ;
-  de la diffusion sur un canal partagé de La Chaîne Parlementaire et de la chaîne Public Sénat, jusque là accessibles seulement dans les offres du câble et du satellite ;
-  de la diffusion de France Ô en Île-de- France ;
-  de la diffusion de deux services en haute définition (France 2 et ARTE) depuis le 30 octobre 2008 ;

La TNT propose également, en complément, 9 chaînes payantes, dont l’une, Canal+, est diffusée en haute définition depuis le 30 août 2008. En application de l’article 30-2 de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, les chaînes choisissent leurs distributeurs préalablement déclarés auprès du CSA pour la commercialisation de l’offre. Seules les offres payantes de Canal+, de TV Numeric et de TNtop ont été lancées à ce stade.

Enfin, l’offre de télévision numérique terrestre va s’enrichir avec le démarrage dans les prochains mois de 16 chaînes de télévision mobile personnelle (voir le dossier sur la télévision mobile personnelle).

Composition actuelle des six multiplexes

R1 R2 R3 R4 R5 R6
France 2 i>Télé Canal+ M6 France 2 HD TF1
France 3 BFM TV Canal+ Cinéma W9 NRJ 12
France 5 Direct 8 Canal+ Sport NT1 TF1 HD TMC
ARTE Gulli Planète Paris Première LCI
LCP/Sénat Virgin 17 TPS Star ARTE HD M6 HD Eurosport France
Canal local ou F3 ou FÔ France 4 TF6

Les chaînes apparaissant en "gras" dans le tableau ci-dessus sont des chaînes gratuites.

Dernières recompositions des multiplexes :

-  Le CSA a annoncé, le 26 février 2008, une nouvelle recomposition des multiplexes permettant de libérer la ressource pour la diffusion d’un service supplémentaire en haute définition. Cette ressource a été attribuée au profit d’ARTE, le Gouvernement ayant fait usage de son droit prioritaire de réservation. Cette recomposition est effective depuis le 30 octobre 2008. La chaîne AB1 a souhaité mettre fin à sa diffusion à l’occasion de cette recomposition. La décision n° 2003-314 du 10 juin 2003 autorisant la société AB1 à utiliser une ressource radioélectrique pour l’exploitation d’un service de télévision à caractère national diffusé sous conditions d’accès par voie hertzienne terrestre en mode numérique a donc été abrogée à compter du 30 octobre 2008. Par ailleurs, et à la suite de la renonciation de la chaîne Canal J à sa diffusion en tant que chaîne payante de la TNT, le Conseil a annoncé le 5 mai 2009 l’abrogation de l’autorisation correspondante.

-  Le 19 décembre 2006, le Conseil a décidé, de réorganiser les multiplexes utilisés pour la diffusion de la télévision numérique terrestre en changeant la place de TPS Star et de TMC et, conformément au souhait du ministre de la Culture et de la Communication, en déplaçant France 4 du R1 vers le R2, afin de permettre, entre autres, le développement des télévisions locales sur la TNT. Cette réorganisation a été mise en œuvre le 13 septembre 2007, libérant ainsi un canal sur le multiplexe « R1 ». Celui-ci, outre la diffusion de chaînes locales, permet la diffusion de France Ô en mode numérique en Île-de-France ainsi que la double diffusion de décrochages de France 3 sur certains sites. Ainsi, plusieurs appels aux candidatures pour des services de télévision locale ont été lancés (voir le dossier sur les chaînes locales). Le déploiement de la télévision locale continuera sur l’ensemble des points de diffusion du multiplexe R1 restant disponibles ou sur de nouvelles fréquences consacrées à cet effet.

Dans ce même dossier :



imprimer
La contribution à l’audiovisuel public (anciennement redevance audiovisuelle)
Paquet télécom et Politique du spectre
Les contrats d’objectifs et de moyens des organismes de l’audiovisuel public
La réforme de l’audiovisuel extérieur
Ressources en ligne

Lettre d'information | Liens | Contacts | Mentions légales | Poste(s) à pourvoir
Direction générale des médias et des industries culturelles - Ministère de la culture et de la communication