République française Ministère de la culture et de la communication - Direction générale des médias et des industries culturelles - www.dgmic.culture.gouv.fr
 
accueil presse écrite audiovisuel services en ligne industries culturelles la ddm
 
:: La diffusion télévisuelle : évolution de 1996 à 1999

La télévision hertzienne

[ARCHIVES] - Dernière mise à jour le 3/02/2002

Malgré la fin de son monopole sur le marché de la diffusion télévisuelle, la télévision hertzienne réussit à maintenir un rythme de croissance légèrement inférieur à 5% par an. Pour la plupart des chaînes, cette prospérité peut être attribuée à la progression de leurs ressources publicitaires. De façon générale, la publicité reste en effet, la principale source de financement du secteur de la diffusion télévisuelle par voie hertzienne avec un montant de plus de 16 milliards de francs en 1999

tableau - 22.9 ko

Source : CNC/DDM, base de données sur les entreprises de l’audiovisuel

Plus précisément, TF1 et M6 sont financées intégralement par la publicité et les ressources publicitaires représentent, jusqu’à la réforme intervenue en 2000, plus de 40% du budget de France Télévision. Mais, la principale ressource de la télévision publique reste la part de la redevance qui lui est reversée. Seule Canal Plus tire l’essentiel de ses ressources des abonnements payés par les téléspectateurs et peut donc s’affranchir d’un trop fort volume de publicité à l’écran.




imprimer envoyer

La contribution à l’audiovisuel public (anciennement redevance audiovisuelle)
Paquet télécom et Politique du spectre
Les contrats d’objectifs et de moyens des organismes de l’audiovisuel public
La réforme de l’audiovisuel extérieur
Ressources en ligne

Lettre d'information | Liens | Contacts | Mentions légales | Poste(s) à pourvoir
Direction générale des médias et des industries culturelles - Ministère de la culture et de la communication